Symptômes et traitement de l'ostéochondrose cervicale chez la femme

Causes de l'ostéochondrose cervicale

Pour que la prévention et le traitement de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes aient un résultat positif, vous devez comprendre les causes de la maladie.

En grec, "chondros" signifie cartilage, mais cette maladie affecte non seulement les disques intervertébraux, mais aussi les articulations des vertèbres.

L'ostéochondrose est un changement dégénératif de la structure du corps (dans ce cas, la colonne vertébrale) qui survient souvent chez une personne sur deux après trente-cinq ans et après cinquante ans. C'est le provocateur le plus courant des douleurs au dos et au cou. Elle affecte d'abord les petits muscles et ligaments qui retiennent les vertèbres, puis la maladie se propage aux os et détruit le cartilage intervertébral, entraînant des problèmes de santé plus graves.

L'ostéochondrose cervicale est la plus courante chez les femmes. Il se décompose en trois étapes dont chacune conduit progressivement à une mobilité réduite.

Un peu sur la structure de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale humaine se compose de 33 à 35 vertèbres osseuses, entre lesquelles se trouvent des amortisseurs - des disques intervertébraux. Grâce à eux, le corps humain devient flexible. Le plus mobile de tous les services, le col de l'utérus peut parfois résister à un stress énorme (en particulier chez les personnes ayant un mode de vie sédentaire) tout en ayant de nombreuses artères vitales et terminaisons nerveuses. Ils traversent les vertèbres, souvent pincées. En conséquence, la circulation sanguine est perturbée et les racines nerveuses sont pincées.

Facteurs prédisposants

Les principales causes de l'ostéochondrose cervicale chez la femme:

  • Traitement avec des médicaments hormonaux (qui affecte le métabolisme).
  • Charge insuffisante sur la colonne vertébrale et les muscles du dos: un lieu de travail mal organisé, un travail physique difficile dans des travaux dangereux ou des travaux lourds, la course au succès dans le grand sport - tous sont les provocateurs les plus courants de la maladie.
  • Symptômes de l'ostéochondrose cervicale
  • Une mauvaise alimentation et le tabagisme, les aliments sans la bonne quantité de micronutriments bénéfiques contribuent au développement de la maladie, et l'abus d'aliments contenant des conservateurs, des stabilisants, des colorants et d'autres substances nocives ne fera qu'empirer la situation. Une autre raison importante est la consommation insuffisante d'eau pure (sans colorant, arôme et gaz). Nos cellules ne restent fonctionnelles et saines qu'avec suffisamment d'eau potable: sans cela, le cartilage et les ligaments se dessèchent d'abord, puis les muscles se bouchent avec du laitier et la première raideur se produit, ce qui peut conduire à l'ostéochondrose.
  • Manque d'exercice - sans un mode de vie actif (faire de l'exercice, marcher fréquemment, faire du vélo), l'apport sanguin aux muscles du corps est perturbé. Ceci, à son tour, conduit à une nutrition insuffisante des disques intervertébraux, qui, après la fin de la croissance humaine, ne peuvent absorber que les substances nécessaires des muscles voisins. Plus une personne effectue des actions musculaires de structures et de nature différentes, plus tous les systèmes de son corps travaillent activement, ce qui retarde ou élimine complètement le développement de la maladie.
  • Hérédité ou courbure congénitale de la colonne vertébrale. La structure du corps et de la colonne vertébrale se transmet de génération en génération: une certaine inclinaison ou, au contraire, une déformation excessive du bas du dos, une scoliose - tout cela conduit à une charge incorrecte sur la colonne vertébrale, ce qui signifie qu'un environnement positif pour le développement de l'ostéochondroseest créé. Par conséquent, s'il y a eu des cas de maladie dans la famille, il est fortement recommandé de mener régulièrement une étude afin de prédire la maladie en temps opportun.
  • Maladies antérieures: arthrite, arthrose et divers types de névralgies, spasmes vasculaires et instabilité vertébrale - tous sont également des provocateurs de l'ostéochondrose.
  • Blessures - Une lésion vertébrale antérieure est très souvent la première cause d'ostéochondrose chez la femme. Le traitement de ces cas doit être particulièrement prudent, car les muscles sont affaiblis par un traumatisme, ce qui signifie une altération de l'apport sanguin et du métabolisme.
  • Un stress régulier est l'une des principales raisons pour lesquelles une maladie éclate. Tout stress entraîne un arrière-plan psychosomatique qui provoque une contraction des muscles sous tension, souvent incontrôlable. En raison de spasmes musculaires, la libre circulation du sang et de la lymphe est perturbée, ce qui provoque à son tour le dépôt de toxines, de toxines et de déchets métaboliques. C'est ainsi que se développe l'ostéochondrose aux premiers stades.

Facteurs secondaires

Ceux-ci incluent:

  • Mauvaise position de la colonne vertébrale pendant le repos et le sommeil: un oreiller confortable et une position de la tête pendant le sommeil sont également très importants pour un cou sain. L'oreiller ne doit pas être trop grand ni trop dur et la tête ne doit pas être à plus de huit pouces au-dessus de la hauteur des épaules. Dormir sans oreiller provoque des spasmes musculaires et devient une menace potentielle de maladie.
  • La grossesse est très souvent accompagnée du premier signe d'ostéochondrose cervicale: chez la femme, les mains s'engourdissent souvent pendant le sommeil.
  • signes secondaires d'ostéochondrose cervicale
  • Surpoids. Une masse corporelle importante exerce une pression sur les amortisseurs du corps: les genoux et la colonne lombaire. Et lorsque le bas du dos est surchargé, le corps essaie de compenser cela avec d'autres parties. Le cou est le premier de ce groupe à risque.
  • Âge: Au fil des années, les vertèbres s'usent de plus en plus, le cartilage s'use et provoque la maladie. En outre, il y a la lixiviation «liée à l'âge» du calcium du corps.
  • Mauvaise répartition du poids dans les pieds et, par conséquent, charge incorrecte sur la colonne vertébrale

Symptômes de la maladie

Les symptômes les plus courants de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes sont des douleurs et des craquements dans le cou, une sensation de tension musculaire et une raideur en tournant la tête.

Les indicateurs de problèmes de colonne vertébrale sont également:

  1. Maux de tête et vertiges.
  2. Engourdissement des doigts.
  3. déficience visuelle. Ce symptôme de l'ostéochondrose cervicale chez la femme nécessite une attention médicale immédiate.
  4. Bruits de tête et points scintillants devant les yeux.
  5. Tension musculaire associée à une amplitude de mouvement limitée dans le cou.
  6. Performances réduites. Il a été associé à une fatigue intense et à une mémoire altérée.

Tous ces symptômes de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes sous traitement disparaissent progressivement, ce qui est un indicateur de la régression de la maladie.

Spécificité de la pathologie

Les principales caractéristiques et le traitement de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes ne sont pas différents de ceux des hommes, bien que, selon les statistiques, le sexe féminin soit plus susceptible de se tourner vers le médecin. Les hommes souffrent souvent de douleurs et d'inconfort pendant une longue période, ce qui aggrave la situation.

Les médecins pensent qu'il est impossible de guérir complètement cette maladie, car il n'y a pas de processus inverse lorsque des changements dégénératifs se sont déjà produits. On ne peut qu'arrêter le progrès actuel et l'empêcher de se détériorer. Par conséquent, il est très important d'empêcher la maladie de se développer plutôt que d'essayer de tout réparer plus tard.

Méthodes de traitement de l'ostéochondrose cervicale chez la femme

Les thérapies suivantes sont actuellement utilisées:

  • Médicaments (avec exacerbation) - analgésiques et inhibiteurs puissants.
  • Physiothérapie (à tous les stades et pendant la prévention) - gymnastique thérapeutique, massage, thérapie manuelle: traction, échographie.
  • Méthodes alternatives. Celles-ci incluent l'utilisation d'applicateurs, l'acupuncture, l'hirudothérapie (thérapie par les sangsues).

Le traitement médicamenteux est-il efficace?

Traitement de l'ostéochondrose cervicale avec des médicaments

Chez la femme, le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose cervicale n'est recommandé qu'au stade de l'exacerbation. Elle se caractérise par des maux de tête et des douleurs musculaires intenses, des nausées, une mobilité restreinte due à une extrémité nerveuse étranglée. Dans de tels moments, il est important de ne pas en faire trop avec des analgésiques afin de ne pas surcharger le foie et endommager la muqueuse de l'estomac.

Il est préférable de limiter l'utilisation de pommades à effet chauffant les jours d'exacerbation afin de ne pas provoquer de gonflement de la zone touchée. Si un œdème est toujours détecté, il est recommandé de prendre des diurétiques pour améliorer le flux lymphatique. D'autre part, les gels et onguents anti-inflammatoires peuvent soulager la douleur, les crampes et l'inconfort dans le cou.

À l'avenir, l'utilisation de médicaments pour traiter l'ostéochondrose cervicale n'a aucun sens. Chez les femmes, la toxicomanie se développe très rapidement et il n'y aura pas de résultat adéquat. La seule exception est l'utilisation de produits contenant de la chondroïtine (utilisée pour restaurer le tissu cartilagineux) et des complexes contenant du calcium, qu'une femme doit prendre après quarante ans.

Comment pouvez-vous vaincre l'ostéochondrose?

Afin d'arrêter la maladie et d'empêcher sa progression, vous devez aborder le problème à grande échelle. Il est nécessaire de faire des exercices thérapeutiques aussi souvent que possible, de bien manger, de boire beaucoup d'eau propre et de se souvenir plus souvent de la position correcte de la colonne vertébrale pendant le travail pour éviter de ressentir un engourdissement musculaire dû à la fatigue et à la tension. Il est également permis d'utiliser des médicaments traditionnels. Ceux-ci comprennent des compresses et des frottements, des tisanes pour stimuler le métabolisme. Le moyen le plus efficace de lutter pour la santé est d'influencer consciemment tous les facteurs. Par conséquent, dès que des signes d'ostéochondrose cervicale sont détectés chez une femme, le traitement doit être complet et consciencieux.

Thérapie par le mouvement

Exercices pour l'ostéochondrose cervicale

Le moyen le plus efficace et le plus utile dans la lutte contre l'ostéochondrose cervicale est la gymnastique de rattrapage (thérapie par le mouvement) et le yoga.

Ces systèmes sont similaires en affectant les zones à problèmes lorsqu'ils agissent sur de petits muscles en utilisant la traction pour étirer et renforcer l'ensemble du corset musculaire. Les exercices spéciaux de gymnastique articulaire sont les mieux adaptés aux personnes âgées ou très faibles.

Pourquoi cette maladie est-elle dangereuse?

Une maladie qui n'est pas diagnostiquée à temps ou qui est négligée entraîne la formation de protubérances et de hernies de la colonne vertébrale, de graves migraines et des difficultés respiratoires dues à des muscles bloqués. Cela conduit à des problèmes avec le cœur et les vaisseaux sanguins. Le cerveau est particulièrement affecté par les troubles circulatoires qui conduisent à un accident vasculaire cérébral. Le syndrome de l'artère vertébrale et les accidents vasculaires cérébraux sont également fréquents chez les personnes négligentes.

Dans la pratique médicale, il y a (rarement, mais quand même! ) des conséquences mortelles dues à un traitement intempestif de l'ostéochondrose cervicale. Chez les femmes et les hommes, les symptômes de la maladie, les effets sur le corps et les méthodes de traitement sont identiques. Le corps de l'enfant peut également être affecté, mais très probablement en raison d'une structure pathologique héréditaire de la colonne vertébrale ou d'un traumatisme à la naissance.

Régime pour l'ostéochondrose

Le régime alimentaire en ostéochondrose doit être équilibré, il est donc préférable de consulter un nutritionniste. Important: essayez de consommer le moins de sel et d'eau minérale possible. La cuisson doit être cuite à la vapeur, bouillie ou, dans les cas extrêmes, cuite dans du papier d'aluminium. Les aliments salés, fumés, épicés et gras sont exclus de l'utilisation quotidienne. Vous devriez manger plus d'aliments riches en protéines (légumineuses, produits laitiers, amandes et légumes) et en chondroïtines (agar-agar, cartilage). Le café est interdit car il favorise la lixiviation du calcium du corps. Semis de céréales et de légumineuses, les graines de sésame ont très bien fait leurs preuves.

Le mouvement, c'est la vie

Pour empêcher la maladie de progresser, il est important de maintenir un mode de vie actif tout en:

comment traiter l'ostéochondrose cervicale
  • Exercices physiques obligatoires avec une gamme d'effets différents: gymnastique, natation.
  • Si le travail prend de nombreuses heures, faites souvent cinq minutes pour étirer votre corps.
  • Boire au moins deux litres d'eau propre sans gaz ni additifs.
  • Soyez plus souvent dehors et faites de longues promenades.
  • Surveillez constamment votre posture pour éviter de s'affaisser.
  • Mangez des aliments riches en calcium.

Le vieil adage dit: «L'âge d'une personne est déterminé par l'état de sa colonne vertébrale. » Alors prenez-en soin et notez les changements qui sont faits en temps utile.

01.10.2020